Abel SARRAMIAC

 

 

 

 

 

 

 

Abel Joseph Irénée SARRAMIAC, né le 27/08/1886 à Layrac (Lot & Garonne) Chef Comptable à la Compagnie Electrique & Gazière d'Auch, il était un des nôtres. Il entra en résistance contre le régime fasciste de Vichy et contre les nazis, il mit en place une organisation "Libération Sud" dont il était le commandant départemental.


Avec ses camarades de travail, il organisa des sabotages et mit en place une filière pour aider les juifs soit a passer en Espagne, soit à s'installer chez des agriculteurs gascons.
Le 6 septembre 1943, la Feldgendarmerie et la milice vichyssoise viennent, sur dénonciation, arrêter Abel, au 28, rue d'Embaquès à Auch. Il est transféré au siège gestapiste de Toulouse où il est torturé. Il est incarcéré à la prison Saint-Michel de Toulouse puis déporté à Buckenwald en janvier 1944. Il y meurt en mars de cette même année. En 1974 il a été fait Juste parmi les Nations

.
Buckenwald un camp nazi


Les Allemands y enfermèrent également des Témoins de Jéhovah, des Roms, des Tziganes, des homosexuels et des résistants antinazis allemands.
Des scientifiques pratiquèrent des expériences médicales sur des prisonniers afin de tester ces vaccins ou de "guerrir" de l'homosexualité. Le 11 août 1945, les prisonniers sous l'autorité de la Résistance intérieure, affamés, prirent d'assaut les tours de guet et prirent le contrôle du camp; les troupes américaines arrivèrent ce même jour dans l'après midi.
En 1970, date anniversaire des 25 ans de la libération des camps de la mort nazis, une plaque commémorative est posée dans le hall de l'ancienne subdivision d"Auch-Sud.

En 1989, EDF met en oeuvre sa nouvelle politique. Plus de district, de subdivision, de centre de distribution EDF-GDF. De nouveaux batiments sont construits, la "sub"d'Auch-Sud est détruite, et est construite à la place l'Agence Gascogne. Sans la vigilance de nos collègues de la section clientèle, la plaque commémorative serait partie avec les gravats.
En novembre 1994, la plaque retrouve sa place dans le hall d'accueil clientèle de l'agence (notre photo). 15 ans plus tard, l'agence clientèle ferme ses portes, le plateau devient un entrepôt. La plaque reléguée au fond d'un couloir, est perdue une deuxième fois. Les ouvrants droits Gersois décident de la mettre à la lumière du jour.
En 2011, les SlVie Gersoises, sous l'impulsion d'agents des IEG, en lien avec la Famille et Marcel DARTIGUES demandèrent à la Mairie d'Auch le placement de la plaque dans le domaine public inaliénable. En avril elle est  apposée face à la maison où Abel SARRAMIAC fût arrêté.


Sources : Liaisons N° 117 novembre 2013,

Mémorial GenWeb

Realisation G.I.I.M. Bazacle