Ambroise CROIZAT : la Sécu, c'est lui !

 

Le 17 février 1951, un million d’anonymes rendent hommage à Ambroise CROIZAT, le « Ministre des Travailleurs » décédé six jours plus tôt, lors de ses obsèques. Tous savent ce

Ambroise Croizat

qu’ils doivent au père de la Sécurité Sociale – qui fête cette année ses soixante quinze ans d’existence.

Né en 1901, cet ouvrier métallurgiste travaille dès l’âge de 13 ans et militera toute sa vie à la C.G.T. et au P.C.F.. Elu député de Paris en 1936, il œuvre aux aux conquis sociaux du Front Populaire (semaine de 40 heures, congés payés, loi sur les conventions collectives…) Après la Seconde Guerre Mondiale, lors de laquelle il fut emprisonné pour ses opinions, de Gaulle le nomme ministre du Travail en novembre 1945.

Ambroise Croizat s’attelle alors à créer la Sécurité Sociale, rêvée par le Conseil National de la Résistance. Témoin du désespoir ouvrier, il veut que chacun soit à l’abri du besoin, que la retraite ne soit plus l’antichambre de la mort mais une nouvelle étape de la vie.

Avec l’appui de militants CGT, 138 caisse primaires d’assurance maladie sont érigées en six mois. L’institution se fonde sur la solidarité, est financée par les richesses créées en entreprise, regroupe en une caisse tous les risques sociaux. Ce modèle unique au monde subit vite les attaques du patronat et des gouvernants. La contre-réforme des retraite à points s’inscrit dans cette logique de démolition. Populaire de son vivant, Ambroise Croizat est méconnu de nos jours. Journaliste d’Alternatives Economiques, Lucie Chopin se demande si c’est parce qu’il était « communiste et cégétiste » ou s’il sagit « d’un complexe du gouvernement : en quinze mois, un ouvrier métallurgiste à obtenu davantage de progrès social que la quarantaine de ministres du travail qui lui ont succédé »

Source : Sarah Delattre (Ensemble N°132Novembre 2020 )

Sous l'impulsion d'un autre ministre communiste, Marcel Paul, la nationalisation des entreprises électriques & gazières en 1946, permet la création du régime spécial de sécurité sociale inscrit dans le Statut National des personnels des Industries Electriques et Gazières.

Une place du 14 ème arrondissement de Paris dédié à Ambroise Croizat à été inaugurée le 2 décembre 2009 .

Source : Energies Syndicales N°195 Octobre 2020)

A lire aussi : Marcel Paul & Ambroise Croizat

Realisation G.I.I.M. Bazacle